Nous marchons sur la tête et roulerons bientôt à pied !

Il aura suffi d’un siècle à l’espèce humaine pour utiliser 90% des matières fossiles produites par la Terre en 4,543 milliards d’années. Un constat alarmant !

L’urgence est double :
Comment est-il possible de freiner cette utilisation et préserver ces ressources de plus en plus nécessaires ?
Comment développer l’invention de nouvelles technologies écologiquement responsables ?

Il existe pourtant des solutions alternatives trop délaissées par nos chercheurs et industriels. Il convient de mettre en œuvre une stratégie énergétique :
Réduire d'abord la consommation de combustibles fossiles liquides qui servent à la mobilité et traiter ensuite le cas des énergies consommées dans les structures fixes.
L'idée est de produire des carburants de synthèse en utilisant la biomasse *, avec des apports d'énergie extérieurs, pour augmenter le rendement à l'hectare du carburant produit. L'énergie extérieure doit être sans carbone et les quantités à produire impliquent une utilisation prépondérante de l'énergie nucléaire.
Il convient cependant de rappeler que par exemple pour le charbon, le bois ou la paille séchée, l’extraction de l’énergie est plus difficile que pour le pétrole. Des études scientifiques laissent présager des progrès dans les années qui viennent. A suivre …

* Dans le domaine de l'énergie, la biomasse est la matière organique d'origine végétale (microalgues incluses), animale, bactérienne ou fongique (champignons), utilisable comme source d'énergie (bioénergies).